Avertissement concernant l'usage des cookies sur ce site

Nous utilisons des cookies sans aucun but commercial. Sans cookies ce site ne fonctionne plus.

Vents et tempêtes

Même si l'atmosphère martienne est tenue par rapport à celle de Terre, la planète est régulièrement soumises de fortes tempêtes. Celles-ci sont les plus fortes dans les régions du Nord, dépassant les 400 km/h.

De façon spectaculaire, balayant plusieurs régions martiennes sans se concentrer localement, des tempêtes planétaires sont observés régulièrement. Ainsi une dizaine a été reportée ; les plus impressionnantes eurent lieu dans les 1971, 1973, 1977, 1982, 2001, 2007 et dernièrement en 2016. Ces deux dernières ont eu un impact fort sur les rovers et robots martiens envoyés là-bas.

Il est certain qu'en cas d'installation de colons, ces tempêtes ne seraient pas à prendre à la légère et que leurs impacts sur le matériel extérieur pourrait avoir de graves conséquences, allant de simple obturation à la possible destruction s'ils n'étaient pas protégés.

crédit photo : NASA/JPL-Caltech/UA

Une photo prise par le système HIRISE de la navette de reconnaissance martienne de la NASA, le 14 mars 2012.

Située dans la région nord d'Amazonis Planitia et occupant approximativement la taille d'un terrain de foot.


Extrait du tome 1 - Les fleurs de Syrtis Major

– On s’accroche ! crachèrent les hautparleurs de la cale, relayant la voix du pilote. Nouvelle zone de turbulence, bourrasques à 14 M.

Ici, les échelles de Beaufort et Fujita étaient une vaste rigolade. On en utilisait d’autres, plus adaptées à Mars. Ainsi quatorze signifiait une tempête particulièrement forte avec des rafales moyennes, pour le M. Aucune visibilité sans appareils spécialisés et des vents capables de malmener n’importe quel jet. Retenus par les sangles de sécurité, ils serraient les dents autant que les fesses, rentrant les épaules quand une nouvelle bourrasque les secouait. Puis le pilote lança :

– Amarsissage imminent. Dôme droit devant. On tente de vous poser au plus près du tunnel, mais c’est pas gagné. Va falloir marcher, les gars.

– Laurey, prépare le décapsuleur pour forcer l’entrée, ordonna Janus.

La jeune femme leva le poing et le ramena vers son torse en signe d’acquiescement. Au côté du chef d’équipe, Dionys, le cadet qui fêtait ses dix-sept ans, frissonna. Il avait insisté pour venir avec eux, bien que ses sorties lors de tempêtes se soient presque toujours réalisées dans la sécurité d’un véhicule.

Il vérifia son casque, ses gants, son équipement et grimaça quand le Mars-jet s’abattit sur la terre rougeâtre plus qu’il ne s’y posa. L’appareil tangua quelques secondes puis une lueur verte illumina la cale. Chacun se leva. Trois hommes, quatre femmes, deux doctoroïdes. Lourdement équipés. Le panneau latéral s’ouvrit ; le vent et le sable s’engouffrèrent dans l’appareil, les malmenant un peu plus.

Ils sautèrent rapidement, leurs crampons s’enfonçant profondément dans le sol. Rejoindre le sas-tunnel fut éprouvant. Seuls leurs scanners et caméras de visière leur permettaient de savoir où ils se trouvaient, où ils allaient et où se situait chaque membre de l’équipe. Leurs yeux ne percevaient rien à part de sombres tourbillons. Dionys sentit une brutale poussée dans son dos. L’une des femmes le bousculait, lui intimant de se bouger et de ne pas ralentir le groupe. Réajustant le sac de secours sur son épaule, il se précipita. Du moins moralement. Avec ce foutu vent, difficile de faire de grands pas, encore moins de courir

Page 26

Echelles des vents sur Terre

Les 2 principales échelles de vent sur notre planète sont l'échelle de Beaufort (utilisée à la base pour les vents et tempêtes marines) ainsi que l'échelle de Futija utilisée pour les tempêtes et ouragans terrestres de ces dernières décennies.

L'échelle de Beaufort pourrait se présenter de façon simplifiée et traduite en effets sur terre et non sur mer, de la façon suivante

Degrés Description Vitesse moyenne
en km/h
Effets
0 calme - de 1 RAS
1 très légère brise 1-5 Frémissement fumée visible
2 légère brise 6-11 Vent perceptible sur le visage
3 petite brise 12-19 Poussière soulevée
4 jolie brise 20-28 Cheveux bougeant et vêtement claquant
5 bonne brise 29-38 Poussières dans les yeux
6 vent frais 39-49 Manches de vêtements gonflées
7 grand frais 50-61 Progression difficile
8 coup de vent 62-74 Progression impossible généralement
9 fort coup de vent 75-88 Enfants renversés
10 tempête 89-102 Adultes renversés
11 violente tempête 103-117  
12 ouragan + de 118  

Echelle de Fujita

Cette échelle simplifiée a été complétée des "possibles" dommages que nous avons imaginés sur une planète Mars en partie colonisée.

Niveau Vitesse en km/h Dégats Dommages visibles Fréquence sur Terre Dommages sur Mars Fréquence sur Mars
Originale Améliorée
EF0 60-120 105-137 Légers Morceaux de toiture emportés, gouttières abimées, branches cassées, arbres peu racinés renversés, etc. 82,00% Tempêtes de sable très poussiéreuse 46,00%
EF1 120-180 138-178 Modérés Toit emporté, maisons mobiles renversées ou abimées sévèrement, fenêtres cassées, etc. 11,00% Tempêtes avec projection de fines pierres et d'éclats, dangereux pour les véhicules légers sans protection renforcées 25,00%
EF2 180-250 179-218 Importants Toits soufflés, maisons à charpente légères déplacées, maisons mobiles détruites, gros arbres cassés ou déracinés, voitures soulevées 4,00% Plaques de matériaux soulevés, pierres déplacées, fentes dans le sol, etc. 12,00%
EF3 250-330 219-266 Considérables Etages de maisons solides détruits, dommages aux édifices (centres commerciaux ou d'affaires), trains renversés, camions soulevés et déplacés, bâtiments légers soufflés 1,80% Véhicules au sol soulevés et déplacés si hors domes des cités, jetspaces secoués et soulevés hors de leur axe de déplacement 10,00%
EF4 330-420 267-322 Dévastateurs Bâtiments détruits, voitures soufflées, objets transformés en missiles 0,90% Domes de fermes gondolés, parfois abimés 6,00%
EF5 420-510 + de 322 Incroyables Dévastation totale, maisons rasés, dommages structuraux des immeubles, etc. 0,30% Domes de fermes détruits à cause des pierres projetées 1,00%
Au-delà 510   Incommensurables... Dégats importants à la périphérie à cause de la projection des objets imposants <0,01% Destruction possible des domes d'une cité <0,01%

Cette échelle porte le nom du scientifique qui l'a créée Tetsuya Théodore Fujita et qui contribua à l'étude des phénomènes météoroliques de grande ampleur (tempêtes, ouragans, tornades et cyclones)

Nota : Le mur du son est franchi à 1234 km/h.